AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM EN RECONSTRUCTION !!!!

Partagez|

La princesse et le Hunter [Pv Yûki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
▬ Messages : 35
▬ Date d'inscription : 02/05/2011

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Mar 3 Mai - 17:36

L’académie Cross.

Décidément Takeo n’en revenait toujours pas de se trouver en ces lieux. Serena semblait s’y amuser comme une petite fille que l’on aurait emmenée au parc d’attractions, mais pour lui, tout lui semblait morne.
Les cours, c’est vrai qu’il n’avait jamais beaucoup aimé ça, et que de toute façon ses activités au sein de la Guilde avaient considérablement limité son temps en classe. Évidemment, il était diplômé du collège, mais bien qu’il fût inscrit en dernière année, il s’agissait bel et bien de sa première année en tant que lycéen. Or donc, les cours l’ennuyaient, mais les élèves aussi. Au fond, bien que devant se nourrir de blood tablets, il ne s’était jamais sentie qu’humain. Il était né ainsi, et ses capacités de hunter n’amoindrissaient en rien son humanité. Son besoin de sang, lui, par contre, faisait qu’à présent, une commission avait été réunie afin de juger bon de le laisser rejoindre la Day Class.
Un instant, il pense à la réaction qu’aurait sa sauveuse s’il venait à la quitter pour rejoindre la classe de jour. Pour sûr, malgré son bon caractère, elle lui en voudrait pendant un bon bout de temps. Il soupira. Quelque chose lui manquait ici… Mais quoi ?
Après tout, c’était une existence plutôt confortable : l’ancien chef de la Guilde supprimé, et le Sénat disparu, les temps sombres qu’avait connus le monde semblait derrière eux. Pourtant, une menace encore plus dangereuse planait. Cette Sara Shirabuki qui se promenait à sa guise dans l’école…Elle dégageait une aura mauvaise, et pourtant, lui était là. Bêtement perdu dans un univers qui n’était pas le sien, portant un uniforme qui ne lui plaisait pas. (Le noir est une couleur bien plus classe, cela va de soi.)

Abrutie par cet amas de nouvelles choses, il n’avait pas résisté à l’envie de sécher les cours.
C’était terrible, cette paresse mêlée de découragement quand venait l’heure de s’assoir et de ne rien faire sinon écouter et apprendre. D’autant plus que Takeo était un garçon intelligent et vif. Mais rien n’y faisait, il n’aimait pas ça. C’était comme être infiltré pour une mission sans aucun but précis. Evidemment le soir, il s’entretenait en mettant un point d’honneur à remplir ses fonctions de hunter, mais le reste du temps, rien n’allait.
Ses vampires dormaient tout le jour tandis que lui restait inlassablement éveillé, et quand venait la fin de l’après-midi, tout en changeant de pavillon il fallait supporter une horde d’adolescentes excité par les élèves si secrets de la Night Class. Suivait enfin les cours magistraux sans intérêts que cette assemblée de nobles buveurs de sang appréciait particulièrement, mais qui pour le jeune homme était une torture. Surtout que quand sonnait enfin la fin de leurs études, il ne lui restait guère de temps pour traquer les level-E de cette ville.

Il soupira, las. S’asseyant sur le rebord d’une fontaine montée de cygnes crachant leur eau, il lança son regard vers le ciel. Son père lui manquait. Sa mère aussi, et toute sa vie d’avant. Ses rêves de détrôner le chef de la Guilde et de rétablir lui-même l’ordre, ses ambitions, sa volonté de toujours devenir plus fort… Il n’y avait plus rien. Instinctivement, il sortit de sa pochette de cuir le superbe gun en argent gravé des mots « Never Shirk ». Traduction « Ne fuis jamais tes responsabilités ». Il rit jaune. Avait-il encore une quelconque responsabilité désormais ?
Soudain, sans qu’il ne puisse le contrôler, il sentit ses crocs s’allonger dans sa bouche, et ses iris se teinter de rouge. Une odeur exquise, proche du divin venait vers lui. Une odeur qu’il avait déjà sentie dès son arrivée à l’académie, mais toujours de façon évasée. Mais là, en cet instant, elle était tout proche.
Il se releva vivement, omettant au passage de ranger son arme qu’il agrippait avec force pour ne pas succomber à cette nouvelle folie qui le prenait, et détailla chaque recoin avec une attention proche de la traque. D’où provenait cette odeur si délicieuse, si…noble. C’était un effluve proche de celle de Serena, un parfum qui connotait le rang de la personne à qui appartenait ce sang. Pourtant, il n’avait rien à voir avec tout ce qu’il avait pu rencontrer auparavant, c’était envoûtant, irrésistible. Divin…

Alors, Takeo distingua enfin la silhouette désirée. C’était une jeune femme à la longue chevelure brune et au regard envoutant, mêlé de rouge et d’un marron profond. Son visage aux traits fins surmontés sur une peau parfaite était doux, et souriant malgré la condition de la personne qu’il devinait très élevée dans la hiérarchie vampirique. Elle n’avait pas l’ombre de ce regard hautain et méprisant que portaient les aristocrates de l’école. Et ce détail le fit frissonner. Elle était, dans un sens, quelque peu semblable à sa maitresse, mais à un détail inquiétant : Lui qui ne devait vivre que pour la demoiselle du clan Sakimura se sentit chaviré par une toute autre vie que celle-ci.
Quand il la distingua avec plus de netteté, il ne put s’empêcher de venir à sa rencontre.

Mais ne put dire un mot. Fasciné.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kuran Cross
◣ ADMIN ◥
avatar
▬ Messages : 136
▬ Date d'inscription : 12/04/2011
▬ Localisation : Pavillon de la lune, avec un noeud à l'estomac...
▬ Emploi/loisirs : Me torturer avec mes songes.

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Mar 3 Mai - 19:55

L’air était frais et venait caresser ma peau qui n’était couverte que jusqu’au épaules. J’ouvrais alors les yeux vivement tout en me redressant rapidement et m’appuyait sur une de mes mains repoussant avec l’autre la couverture. Ma gorge était sèche, mon esprit embrouillé, mes yeux était d’une couleur écarlate et mes crocs allongés. Je mis machinalement une main sur ma gorge en essayant de calmer ma respiration qui était saccadée.

Tout en regardant autour de moi, je pus voir que la fenêtre était ouverte –non pas ouverte- les carreaux étaient brisés. Un cauchemar plutôt violent ? Les murs étaient intacts au moins.

Je fis une moue coupable en me mordant la lèvre, franchement, ce genre de choses ne devraient plus arriver et surtout pas pendant mon sommeil. Je n’avais plus dormis depuis quelques jours et les quelques minutes que j’avais cédé à mon imminent besoin de repos m’avais paru une éternité.

Quelques secondes plus tard, je remarquais un détail qui aurait du me sauter aux yeux. Il faisait nuit. La lune était haute, les cours de la Night class avaient assurément commencé et je n’y étais, manifestement, pas présente.

Tout en soupirant, je me levais rapidement et enfilais mon uniforme après être passée dans la salle de bain prendre une douche et coiffer mes longs cheveux que j’avais envie d’arracher. Ils me gênaient, tout comme les talons et les longues robes encombrantes.

Artémis placé sous ma jupe, je sortais et marchais dans l’allée principale pour rejoindre ma classe en réfléchissant. C’était assez stupide de se rendre en classe maintenant non ? Déranger le cours, m’excuser d’être en retard pour aller à ma place et dormir. Ah oui, certaines choses ne changent pas, par exemple dormir en cours, pourtant le lit est plus confortable que le banc, mais les cours sont tellement assommants. Et puis je ne dormais pas la journée, je n’aime pas rester à l’intérieur quand il y a du soleil et préfère de loin aller manger une glace puis m’assoupir discrètement en cours.

Soudain, je tournais la tête précipitamment vers la fontaine qui n’était pas très loin. Un parfum qui soulevait des questions en moi, une aura de vampire aussi. Un vampire que je ne connaissais pas, un ancien humain d’ailleurs. Poussée par la curiosité et par mon devoir de chargé de discipline, je m’avançais vers cette odeur de sang. J’étais alors près de celui dont émanait ce qui m’intriguait et posait mes yeux sur la silhouette assise sur le rebord de la fontaine.

Ses yeux se mirent à rougir, même de loin je pouvais les voir, d’un rouge éclatant ils cherchaient quelque chose avant de s’arrêter sur moi. L’homme qui se tenait à quelques mètres de moi avait dans les mains un pistolet qu’il tenait plutôt fermement. C’était donc un vampire et un hunter comme Zero ?

Je lui souriais doucement, lui, se levait pour se rapprocher de moi. J’étais une sang pur, une Kuran, mais le fait d’avoir un vampire avec des yeux rouges qui s’avance vers moi dans la nuit me réveillait quand même quelques souvenirs. Une fois la personne devant moi, je me remis à sourire avant de dire d’une voix douce et peu assurée ;

- Bonsoir !

- Est ce que ça va ?


L’idée qu’il était peut-être en mutation pour devenir un level E me traversa l’esprit, d’où ma question maladroitement posée et assez inquiète.


Dernière édition par Yûki Kuran Cross le Mer 4 Mai - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ Messages : 35
▬ Date d'inscription : 02/05/2011

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Mar 3 Mai - 20:55

Elle avait parlé. D’une voix plus douce que tous les satins du monde.
A cet instant, Takeo se noya dans les yeux écarlates de la jeune femme au sang noble et non souillé. Il la dévisagea longuement, mais perdu dans les méandres de sa contemplation, il ne s’était pas donné la peine de répondre à la question posée.
Quand enfin l’esprit lui revint, le jeune homme tomba à genoux et porta une main à son visage tandis que la deuxième, posée au sol soutenait son corps dans l’effort.
Mais enfin, que lui arrivait-il ? Avait-il perdu la raison pour se laisser ainsi aller ? Qui plus est devant une élève de sa propre classe, et noble ? Il s’attendait dès lors à une punition exemplaire pour le désir qu’il avait laissé paraitre devant la jeune fille à cet instant.

Essoufflé, mais enfin réaliste, il se releva avec difficulté, titubant parfois, mais de nouveau maitre de son esprit affamé, il se remémora les courtes salutations de la princesse.

_«Bonsoir… »
Lui répondit-il à présent gêné de s’être monté si vulnérable devant une pareille inconnue. « Je… Oui, je vais bien… Ne vous préoccupez pas de moi »
Il s’était repris. Et avait dans un même temps recouvré son impassible masque de froideur. Cette expression que ses collègues hunter trouvaient à « faire froid dans le dos », c’était sa carapace, sa façon de mettre de la distance entre lui et le reste du monde. Et que cette dernière le fasse passer pour un être « méchant » l’importait peu.
Pourtant, pour la première fois, il souhaita que la personne face à lui n’en tienne pas compte. Alors, prenant sur lui, et sur sa fierté blessée par le pouvoir qu’exerçait la jeune femme sur son corps, il tenta de s’adoucir.


_«Si vous êtes là parce que je ne suis pas venu aux cours… Pardon, mais j’ai encore beaucoup de mal à me faire à…ce genre de rythme. »

Il vit alors le regard de son interlocutrice posé sur l’arme d’argent qu’il tenait toujours avec fermeté.
Surpris de ne pas l’avoir déjà rangé plus tôt, Takeo recula d’un pas tout en dissimulant l’arme sous son long manteau noir.


_«Ne soyez pas effrayée, je ne vous ferai pas de mal.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kuran Cross
◣ ADMIN ◥
avatar
▬ Messages : 136
▬ Date d'inscription : 12/04/2011
▬ Localisation : Pavillon de la lune, avec un noeud à l'estomac...
▬ Emploi/loisirs : Me torturer avec mes songes.

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Mer 4 Mai - 14:03

Il ne me répondait pas, me fixait longuement ce qui me déstabilisait et rougissais légèrement mes joues. Le silence me mettais mal à l'aise alors je baissais un peu les yeux cherchant quoi dire ou faire. Brusquement il se mit à genou, en fait, cela ressemblait plutôt à une chute. Je commençais à m'inquiéter en m'abaissant et en mettant mes mains sur ses épaules doucement. Était-il occupé à faire une crise dû à son avidité ?

La personne qui se tenait devant moi se releva avec difficultés, avant de répondre à mes salutations et me remettre à ma place. Pourtant, je n'étais pas tout à fait rassurée, un hunter qui tombe de douleur l'arme à la main et les yeux injectés de sang ce n'était pas très courant... Enfin pas pour tout le monde.

_«Bonsoir... »

_« Je... Oui, je vais bien... Ne vous préoccupez pas de moi »


Il avait vraiment l'air de souffrir il y a un instant alors que j'avais l'impression d'être en face d'un autre homme que celui qui semblait presque s'évanouir ou se jeter sur la première personne pour la vider de son sang, de toute façon, ce n'était pas vraiment commun pour un vampire qui contrôle sa soif ou qui s'est abreuvé il y a peu.

_«Si vous êtes là parce que je ne suis pas venu aux cours... Pardon, mais j'ai encore beaucoup de mal à me faire à...ce genre de rythme. »

Euh sur ce coup j'étais assez mal placée pour lui faire des reproches, étant moi-même très troublée par mon nouveau rythme et dormant pendant les cours... Surtout que je séchais carrément là donc remettre en avant mon statut de chargée de discipline aurait fait un peu arrogant non ? Mais d'un autre côté si on restait là on risquait de tomber sur un autre chargé de discipline...

Je remarquais après quelques secondes l'arme dans ses mains, je la fixais avant qu'il ne recule pour la ranger en tentant de me rassurer.

_«Ne soyez pas effrayée, je ne vous ferai pas de mal.»

Je lui souriais alors en hochant la tête un peu plus détendue avant de reprendre la parole en plaçant une main derrière ma tête et de lui adresser avec un ton un peu embarrassé ;

_ «En fait je suis chargée de discipline mais, comme je me trouve ici car j'ai oublié d'aller en cour je ne crois pas être bien placée pour te faire la morale... »

Puis je continuais avec un air plus inquiet en m'avançant un peu ;

_ «Tu... Vous êtes sûr d'aller bien ? ... Je peux peut-être vous aidez ? »

Je mis alors une main dans le revers de ma jupe et en sortis une petite boite rouge et noir que j'ouvris pour faire découvrir les blood tablet pour être sûre qu'il y en ait encore assez avant de refermer ma main et la boite en un geste. Je n'avais pas de blood tablet moi, enfin normalement pas, Kaname et Aido refusant de m'en donner, effectivement j'aurais dû boire à la veine de mon fiancé mais j'avais pris la résolution de prendre ses pilules pour ne pas trop me « gâter » avec le sang de mon frère. J'avais demandé à un autre élève une de ses petites pilules et il s'était empresser de me donner toute sa boite. Évidemment tout le monde était si aimable avec moi depuis mon « réveil » que ça en devenait gênant, j'avais à chaque fois l'impression agaçante d'abuser des gens avec mon rang sans le vouloir.

Je m'avançais encore un peu plus et lui tendait ma main ouverte avec la petite boite. Je le fixais alors, j'étais un peu gênée car je ne savais pas comment agir, après tout je ne le connaissais pas, puis si ça se trouve il refuse de prendre des blood tablet comme Zero et je me risquais à une réaction agressive... Après quelques secondes j'osais dire timidement ;

_ « Vous en voulez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ Messages : 35
▬ Date d'inscription : 02/05/2011

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Mer 4 Mai - 19:51

Il avait sentie avec délice les mains de la jeune femme se poser sur ses épaules, et n’avait pu retenir un frisson à ce contact. Mais cette douceur ne dura pas car déjà, la demoiselle s’était éloignée.
Elle se présenta alors comme étant chargée de discipline, mais très peu qualifiée à faire la leçon puisqu’étant elle-même en pleine escapade plutôt que d’assister à ses cours. Ce détail fit sourire Takeo. Ainsi même chez les buveurs, il arrivait que les jeunes anoblies décident de transgresser les règles.

La sang-pure ne sembla pas avoir remarqué son sourire puisque dans sa précipitation, elle passa du « tu » au « vous ». Décidément cette jeune femme était pleine de surprise, pensa le jeune hunter. Malgré son aura noble, elle s’adressait à lui non pas comme à l’un de ses sujets, mais plutôt comme une adolescente aurait parlé à l’un de ses aînés. Ce qui, d’un point du vue extérieur était le cas, et pourtant…
Gêné par la distance que le vouvoiement que la belle avait établi, Takeo tenta d’adoucir le ton de sa voix afin de ne plus se sentir si mal face à la princesse :

_« Ne me vouvoyez pas… Je ne suis qu’un… »

Il hésita. Au fond, il n’y avait jamais réfléchit. Comment était-il censé se présenter à présent ? Lui qui se sentait si humain, qui se sentait si hunter, pouvait-il vraiment malgré ses nouvelles capacités se qualifier de « vampire » ?
Sortie de sa réflexion, il opta pour ce qui lui paraissait le plus clair :

_« Je ne suis que le rebut de deux espèces bien distinctes… Et vous… Vous ne devriez pas vous montrer si polie avec moi… »

Elle lui tendit alors avec précaution un petit boitier métallique contenant les désormais célèbres Blood Tablet. Cette fois, il rit de bon cœur en pensant à la chance qu'il avait de n'avoir jamais rencontré de belles sang-purs au cœur tendre.
_« Vous êtes toujours si serviables chez les sang-purs ou dois-je me considérer comme vraiment chanceux ? » Il se calma un peu, puis s’avança lentement.
A présent face à la timide princesse, il lui adressa l’un de ses regards que Serena lui reprochait souvent. Ce genre d’attention visuelle qui faisait s’empourprer le visage des jeunes filles tant il était déstabilisant de beauté, de charme et d’assurance. Leurs corps se frôlaient, mais le hunter ne franchit pas plus la ligne, se contentant de refermer de sa main les doigts graciles de la belle autour de la petite boite qu’elle lui tendait.


_«Votre attention est honorable, mais je ne supporte pas encore ces choses, et je ne voudrais pas qu’une personne de votre rang n’assiste au triste spectacle d’un rejet ». Bien qu’il fut maladroit dans sa façon de faire, il tenta de délier la jolie brune, de la rassurer sur ses intentions.
Certains que resté ainsi planté, là n’arrangerait pas la tension présent, Takeo tenta le tout pour le tout. S’asseyant sur le rebord de la fontaine, il regarda intensément la jeune femme.


_«Au fait, mon nom est Takeo. Takeo Takahishi. Et, bien que cela ne doive pas te surprendre, avant que d’être un séduisant vampire de cette Night Class (il sourit afin de lui faire comprendre l’ironie de cette phrase), je suis un Hunter…Avec beaucoup moins de boulot qu’avant.»

Son sourire s’évanouit alors quand il réalisa enfin ce qu’il était en train de faire. Non mais sans rire, quel genre de hunter vampirisé en désespoir de cause venait à avoir ce genre de conversation avec une tête couronnée de la noblesse vampirique ? Peu probable en effet, mais s’il venait à aller trop loin, Takeo savait bien que la jeune femme saurait le remettre dignement à sa place. Il se lança alors :
_Et, que puis-je oser savoir d’une noble chargée de discipline séchant les cours ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kuran Cross
◣ ADMIN ◥
avatar
▬ Messages : 136
▬ Date d'inscription : 12/04/2011
▬ Localisation : Pavillon de la lune, avec un noeud à l'estomac...
▬ Emploi/loisirs : Me torturer avec mes songes.

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Jeu 5 Mai - 6:24

_« Je ne suis que le rebut de deux espèces bien distinctes... Et vous... Vous ne devriez pas vous montrer si polie avec moi... »

_« Vous êtes toujours si serviables chez les sang-purs ou dois-je me considérer comme vraiment chanceux ? »

J'entrouvrais la bouche pour répondre quand il commença à s'avancer lentement vers moi, je ne l'avais remarqué que quand il était assez proche, ayant détourné le regard comme pour mieux réfléchir à ma réponse. Aucun mot ne sortis de ma bouche, ses yeux m'avaient déstabilisé. Je ne savais même plus ce que je devais dire et me plongeais dans son regard intense en attente de ce qu'il allait faire. Quand nos corps se frôlèrent mon coeur avait commencé à accélérer son rythme presque immédiatement et le rouge me montait aux joues. Il referma ma main qui lui avait proposé quelques secondes plus tôt les blood tablet, je tentais tant bien que mal de cacher ma gêne mais ce fut vain, mon jeu d'acteur était nul et c'était une des raisons qui faisait que le rôle de sang pur restait encore à travailler.

_«Votre attention est honorable, mais je ne supporte pas encore ces choses, et je ne voudrais pas qu'une personne de votre rang n'assiste au triste spectacle d'un rejet ».

Dès qu'il s'éloignait je détournais ma tête et mon regard en me mordant les lèvres en punition pour ma bêtise et de ne lui avoir rien répondu. Décidant de me reprendre de ma soudaine et brève « absence » je pris une inspiration tout en me remémorant ce qu'il venait de me dire.

J'étais assez choquée du terme qu'il avait employé pour se qualifier et je ne savais pas quoi répondre, encore un peu déboussolée par le revirement de situation qui m'avait laissé sur place à regarder son trajet mélancoliquement.

_«Au fait, mon nom est Takeo. Takeo Takahishi. Et, bien que cela ne doive pas te surprendre, avant que d'être un séduisant vampire de cette Night Class (il sourit afin de lui faire comprendre l'ironie de cette phrase), je suis un Hunter...Avec beaucoup moins de boulot qu'avant.»

_ « Et, que puis-je oser savoir d'une noble chargée de discipline séchant les cours ? »

_ « Le terme que tu emploies pour te désigner n'est pas très élogieux... Alors qu'un hunter qui aura été transformé en vampire à des capacités formidables comme celui de porter des armes anti vampires et ce sont ceux qui sont le plus aptes à se défendre contre n'importe qui, que ce soit level e, aristocrates ou sang pur. En fait c'est même une des classes les plus puissantes donc pourquoi employer le mot « rebut » alors que tu es l'assemblage le plus puissant des deux espèces ? »

Je lui souriais, je n'aimais pas entendre quelqu'un se sentir inférieur, après tout c'était loin d'être le cas, en fait il était comme Zero. Même Kaname avait eu besoin d'avoir l'aide de vampire sachant manier des armes anti vampire tellement elles sont puissantes.

Je me rapprochais alors et vint m'asseoir à côté de lui, une jambe pliée et ramenée vers moi pour pouvoir lui faire face.

_ « Moi c'est Yûki, Yûki Kuran, et si tu le veux bien j'aimerais que tu me tutoies aussi. Et je... Je suis une sang pur depuis deux ans.»

Je souriais à Takeo tout en sachant bien que ma phrase en elle-même était un peu étrange. On nait sang pur et je n'avais, à l'évidence, pas deux ans. Je tentais alors de lui expliquer en quelques mots ;

_ « Ma mère avait endormit mes gènes vampiriques et mes souvenirs quand j'avais quatre ans. J'ai donc vécu comme une humaine ignorante pendant onze ans avant que mon grand-frère me réveille. Et j'ai un peu de mal avec ma nature vampirique et mon rôle de noble de toute évidence... »

_ « Comme je ne change pas mes vieilles habitudes de quand j'étais humaine, je dors toujours en cours, sauf que cette fois-ci, j'ai fait une erreur de timing et j'ai dormi quelques minutes avant... »

Une sang pur ne devait surement pas dévoiler sa vie de cette manière et qui plus est dès la première rencontre, mais de toute façon à l'académie Cross, la plupart des membres de la Night class le savaient donc... De plus, ça allait lui permettre de comprendre pourquoi je n'agissais pas comme une personne de mon rang.

_ « Et toi ? et... Comment te nourris-tu alors si tu ne supportes pas les blood tablet ? »

J'espérais surtout qu'il me dise qu'il n'était pas un futur level E et qu'il avait déjà bu le sang de sa maitresse en posant maladroitement cette question.


Dernière édition par Yûki Kuran Cross le Jeu 5 Mai - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ Messages : 35
▬ Date d'inscription : 02/05/2011

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Jeu 5 Mai - 14:50

La réponse de la jeune femme le laissa sans voix. Les paroles qu’elle venait de lui adresser étaient certainement les plus douces qu’il ait jamais reçu depuis de nombreuses années. Elle le priait de ne pas se dévaloriser ainsi tout en précisant que de son point de vue, les hunters chargés de pouvoirs vampiriques étaient plus puissants que bon nombre de suceurs de sang nés ainsi.
Takeo y réfléchit une minute. Il était vrai que sa condition n’avait pas que des désavantages, mais pouvait-elle seulement comprendre la nature de ce sentiment qui grandissait en lui ? Élevé dans l’optique de détruire ces « monstres », sa vie s’était renversée lorsqu’il en était lui-même devenue un. Ce n’était pas tant le fait d’avoir été renié ou d’entendre des messes basses derrière soi à la Guilde qui était douloureux dans ce cas, mais plutôt ce déséquilibre énorme qui rendait les choses confuses. Quand on est censé haïr les vampires, et que l’on en devient un, doit-on se haïr, ou au contraire refouler les pulsions du chasseur né pour ça ? Il n’en savait rien, et s’était trop tué à chercher une réponse sans succès qu’il souhaitait finalement ne pas le savoir.
Elle se présenta enfin sous le nom de Yûki Kuran. Il ne l’interrompit pas, la demoiselle tentant d’expliquer clairement mais brièvement sa propre situation. Mais avant qu’elle n’ait parlé, Takeo se souvint. C’était donc elle, la si célèbre princesse Kuran, toujours cherchée, jamais trouvée, et qui un beau matin était apparue comme si de rien n’était. « Je suis une sang-pure depuis deux ans ». Cette réplique fit sourire le hunter. Bien que le sort de cette jeune femme soit connu de beaucoup de monde, quelqu’un de non-concerné aurait pu être très étonné d’entendre dire ça.
Pourtant elle se rattrapa bien vite en racontant plus en détail le pourquoi du comment elle en était arrivée là. Takeo aimait ce genre de franchise naïve. Parler de ce genre de chose à un inconnu n’était pas vraiment courant, d’autant plus qu’elle était une aristocrate. Mais comme lui, elle semblait avoir du mal à s’adapter à une condition qui n’avait pas toujours été la sienne, et cela ne la rendait que plus attachante. Elle lui confia aussi que même humaine, elle n’avait jamais été une élève assidue, ce qui fit rire Takeo. Elle n’avait dit que quelques mots ; mais cela avait été suffisant pour que le « vous » si salutaire qu’il avait employé se transforme en « tu » sans qu’il n’ait à se corriger.

_« Je crois bien que cela nous fais deux points communs. Je ne dis pas que ce soit bien de rater les cours, mais ceux-là sont particulièrement barbant, autant profiter un peu des dernières nuits de beau temps. »

Il se sentait détaché de sa froideur habituelle, et pour cela se sentait complétement idiot. Comment pouvait-il se sentir plus détendue en présence de ces demoiselles vampires de haute lignée, plutôt que de simples humaines ? Bien sûr, il était déjà sorti avec quelques filles, et avait eu des amis humains avant de voir sa vie changer du tout au tout, mais le contact avec les autres lui avait toujours paru difficile. Alors que dans un monde que ne connaissaient pas les mangeurs de pain, tout était très simple : les hunters chassaient les vampires qui chassaient les humains. Ni plus, ni moins.
Elle lui demanda alors de quoi il se nourrissait puisqu’il avait clairement explicité le fait qu’il ne supportait pas les Blood Tablets. Et TAC ! En une seconde, il se renfrogna. Dans ce genre de situation, Takeo avait tout de l’autruche, ce grand oiseau qui cache sa tête dans le sol quand quelque chose ne va pas : non pas qu’il se voilait la face, mais pour le puissant hunter qu’il était, avouer se nourrir du sang d’une jeune fille qui plus est lui était insupportable.
Il jeta un coup d’œil à Yûki. Il ne lui avait pas répondu, et il était facile de deviner qu’à présent, à cause de sa satanée manie de ne pas savoir confier les choses qui l’agaçait, l’ambiance allait se tendre de nouveau. Le jeune homme se rongea dans un conflit intérieur : parler, et détendre la situation afin de pouvoir lui aussi en apprendre plus sur cette belle jeune femme, qui, il devait le reconnaître, l’intriguait plus que de raison, ou se renfermer à nouveau et tailler sa route.
Encore une fois, il lança un bref coup d’œil à la silhouette assise près de lui. Et il ne put tenir bon.

_« Je… De sang. Je me nourris au bras de celle qui m’a engendrée ». Dans un langage plus précis, il aurait dut appeler Serena « sa maitresse », mais pour Takeo, ce n’était pas concevable. Serena était frêle, fragile, timide et naïve. Bien qu’étant née d’une haute lignée, elle n’avait pas l’étoffe d’un dominatrice. Et qui plus est, le hunter était bien trop fier pour concevoir qu’il avait un maitre. Au fond, Serena était plutôt comme un « garde-manger » doublé d’une jeune fille adorable.
_«Elle est dans cette école d’ailleurs… Elle s’appelle Serena Sakimura. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kuran Cross
◣ ADMIN ◥
avatar
▬ Messages : 136
▬ Date d'inscription : 12/04/2011
▬ Localisation : Pavillon de la lune, avec un noeud à l'estomac...
▬ Emploi/loisirs : Me torturer avec mes songes.

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Jeu 5 Mai - 18:45

Quand il se mit à rire à mes propos je me détendis curieusement, mais après la question que j'avais posée maladroitement, il eut une réaction que j'avais du mal à cerner. Il semblait hésitant à répondre et j'avais l'impression d'avoir soulevé un sujet tabou, en fait, c'était le cas. Ou avais-je la tête ? Demander à un vampire de quoi il se nourrissait ? Ça n'était absolument pas mes affaires, s'il m'avait demandé j'aurais probablement aussi trouvé ça bizarre. Qui plus est-il lutait peut-être contre sa nature, et c'était pour ça qu'il avait eut les yeux injectés de sang quelques minutes auparavant ? Dans touts les cas, j'aurais dû me taire.

Au bout de quelques secondes, après m'avoir lancé deux regards comme pour se convaincre de parler, il prit la parole

_« Je... De sang. Je me nourris au bras de celle qui m'a engendrée ».

Pourquoi avais-je posé cette question ? Peut-être que l'idée qu'il puisse être dans la même détresse que Zero me traversa l'esprit ? De toute façon ce n'était pas le cas à l'évidence et j'avais franchi la limite.

_«Elle est dans cette école d'ailleurs... Elle s'appelle Serena Sakimura. »

Je n'écoutais ce qu'il me disait qu'à demi-mot, trop occupée à culpabiliser. De toute façon je connaissais la famille Sakimura, ayant étudié les familles de sang pur avec Aido, mais cette fille je ne l'avais jamais vue.

_ « Je... Je suis désolée, c'était vraiment déplacé. Je n'aurais pas dû... »

Mon visage montrait clairement à quel point je m'en voulais d'avoir prononcé cette question que j'aurais mieux fait de me poser intérieurement. Je détournais mon regard avant de le poser sur le sol mélancoliquement en me mordant la lèvre. Il y a des fois où je devrais vraiment mettre l'expression «tourner 7 fois sa langue dans sa bouche » en pratique.

Là je m'en voulais vraiment, je cherchais un moyen de détourner la conversation pour pouvoir continuer à lui parler car la personne que j'avais en face de moi m'intriguait vraiment, le problème c'est que je ne savais pas trop comment m'y prendre désormais.

_ « Je ne la connais pas... »
J'avais repris le dialogue où il en était comme si rien ne s'était passé et que je n'avais pas passé plusieurs secondes à me maudire d'être aussi maladroite. Je reposais alors mon regard sur Takeo pour lui sourire doucement bien que toujours un peu gênée.

_ « Je ne l'ai encore jamais croisé... »

_ «À propos... Pourquoi êtes-vous venus à l'académie Cross ? »

Je me demandais s'il croyait à l'idéal pacifique entre les humains et les vampires, ou s'il était venu par curiosité, ou par obligation. J'essayais toujours de me re détendre, car mes songes m'avaient fait revenir au point de départ. J'espérais quand même qu'il ne m'en tiendrait pas rancune...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ Messages : 35
▬ Date d'inscription : 02/05/2011

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Jeu 5 Mai - 20:13

Soudain, Yuki sembla soucieuse, et s’empressa de s’excuser. Son visage reflétait une profonde culpabilisait que malgré l’agacement qu’avait provoqué sa question, Takeo ne comprenait pas. Elle tenta alors de détourner son attention en précisant qu’elle ne connaissait pas de Serena Sakimura, mais le silence reprit alors ses droits entre les deux jeunes gens. Voyant la jeune fille abattue, il adoucit davantage le ton de sa voix afin de la rassurer, tout en hésitant à poser ses doigts sur son épaule.

_«Euh…Yuki ? Tu… Ne fais pas cette tête, je ne suis pas fâché tu sais. C’est juste que… Je ne m’y fais pas. Je n’arriverai sans doute jamais à m’y faire. Hier encore j’aimais le riz, la viande, et le café, aujourd’hui je… ! Je n’ai plus goût à rien… Et puis, avant les vampires je les chassais, et je les méprisais pour ne pas savoir contenir leur soif. Maintenant que je ressens moi-même ce manque, je les comprends mieux, mais je ne ressens aucune sympathie. A la place, je n’arrive qu’à me mépriser comme je le faisais pour eux… Désormais, je risque de vivre plus longtemps que prévu alors, peut être qu’un jour, ça passera… »

Réalisant qu’il avait laissé sa main sur son épaule tout au long de sa tirade, Takeo la retira vivement ne pouvant s’empêcher de rougir au passage. Par chance, juste à temps, la princesse de sang-pure le questionna sur la raison qui l’avait poussé à venir à l’académie Cross.
_«Oh, ça ! C’est une longue histoire. Par où commencer ? Quand…je suis devenu comme ça, je n’ai pas été capable de le cacher bien longtemps. Je refusais de me nourrir de… enfin bref, j’ai traversé une mauvaise passe. Mon père était hunter avant moi et… Ma mère a été attaqué un soir et n’en a jamais rien dit afin de ne pas nous inquiéter. Quand mon père l’a appris, il la tué de sa main, pourtant je sais aujourd’hui qu’il le regrette encore. Il voulait me protéger en la supprimant… Et de savoir que moi aussi j’étais devenu l’un de ces êtres… Depuis ce jour il refuse de m’adresser la parole.
Tout ce manège a duré pendant près d’un an. Ensuite il y’a eu toutes ces guerres, le Sénat décimé, le chef de la Guilde tué… Bien que nous ne puissions pas encore jouir d’une paix exemplaire, les choses se sont beaucoup calmées d’un seul coup, je ne savais plus trop quoi faire de ma vie.
Quand à Serena… Elle m’a sauvée la vie. Cette fille sort tout droit d’un clan buté contre les humains, mais elle a été élevée par eux, alors, on peut dire qu’elle éprouve une sorte d’admiration pour cette race. A cause de cela, elle a été condamnée à se nourrir de sang animal et à vivre seule dans la honte, recluse dans une ancienne demeure du clan, elle ne pouvait pas en sortir. Et puis, quand le Sénat a disparu, son père qui avait lancé le maléfice est mort avec ces membres, et elle a enfin recouvré sa liberté. C’est elle qui m’a demandé de l’accompagner. »


Takeo remarqua un peu trop tard que sa dernière phrase pouvait paraitre ambiguë. En effet, sa jeune interlocutrice n’était pas sans savoir le pouvoir qu’exerçaient les sans-purs sur leurs victimes. Pourtant Serena n’avait jamais réussi à user de ce genre de pouvoir sur le hunter, et ce dernier c’était même plusieurs fois fâché contre elle lorsqu’elle avait tenté de le forcer. Or donc, il se rectifia.

_«Contrairement à ce que tu pourrais croire je suis ici de ma propre volonté… Il semble que l’esprit de Serena n’est pas assez fort pour me faire courber… »
Il planta alors ses yeux dans ceux de la jeune femme. Et ce qu’il y vit lui coupa le souffle et l’empêcha d’ajouter un mot de plus. C’était fou, le charme qu’elle avait, la beauté de ses traits, la profondeur de son regard. Oui, Yuki Kuran était une princesse magnifique, c’était indéniable. Et Dieu qu’elle sentait bon… Un instant il sentit ses narines frémir. Tout le temps qu’ils avaient parlé, son cœur c’était emballé, et bien qu’apaisé, ses yeux à lui n’avaient pas quitté totalement leur lueurs rouge. Il se surprit un instant à vouloir la posséder, ne serait-ce qu’un moment infime. Mais il retrouva sa raison, l’heure n’était pas à la tentation. Espérant que la demoiselle n’ait pas pu percé à jour le trouble qui l’étreignait, il la questionna à son tour.

_«Et toi alors ? Qu’est-ce qui t’as poussé à revenir ici ? »Il se stoppa net. Belle gaffe, il ne lui avait pas dit qu’il la connaissait déjà de réputation. Mais trop tard, le mal était fait. « Enfin, je veux dire, tout le monde sait ici que tu es la fille du directeur, en quelques sortes, et comme tu m’as dit que avant tu étais humaine, je suppose que tu étudiais ici, je me trompe ? »

« C’était moins une » pensa le hunter, soulagé d’avoir su se rattraper à temps et de façon habile.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kuran Cross
◣ ADMIN ◥
avatar
▬ Messages : 136
▬ Date d'inscription : 12/04/2011
▬ Localisation : Pavillon de la lune, avec un noeud à l'estomac...
▬ Emploi/loisirs : Me torturer avec mes songes.

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Ven 6 Mai - 18:57

Un léger frisson me parcourra le corps quand il avait posé sa main sur mon épaule pour me rassurer.

_«Euh…Yûki ? Tu… Ne fais pas cette tête, je ne suis pas fâché tu sais. C’est juste que… Je ne m’y fais pas. Je n’arriverai sans doute jamais à m’y faire. Hier encore j’aimais le riz, la viande, et le café, aujourd’hui je… ! Je n’ai plus goût à rien… Et puis, avant les vampires je les chassais, et je les méprisais pour ne pas savoir contenir leur soif. Maintenant que je ressens moi-même ce manque, je les comprends mieux, mais je ne ressens aucune sympathie. A la place, je n’arrive qu’à me mépriser comme je le faisais pour eux… Désormais, je risque de vivre plus longtemps que prévu alors, peut être qu’un jour, ça passera… »

Alors, lui aussi détestait sa nouvelle nature ?

_«Oh, ça ! C’est une longue histoire. Par où commencer ? Quand…je suis devenu comme ça, je n’ai pas été capable de le cacher bien longtemps. Je refusais de me nourrir de… enfin bref, j’ai traversé une mauvaise passe. Mon père était hunter avant moi et… Ma mère a été attaqué un soir et n’en a jamais rien dit afin de ne pas nous inquiéter. Quand mon père l’a appris, il la tué de sa main, pourtant je sais aujourd’hui qu’il le regrette encore. Il voulait me protéger en la supprimant… Et de savoir que moi aussi j’étais devenu l’un de ces êtres… Depuis ce jour il refuse de m’adresser la parole.
Tout ce manège a duré pendant près d’un an. Ensuite il y’a eu toutes ces guerres, le Sénat décimé, le chef de la Guilde tué… Bien que nous ne puissions pas encore jouir d’une paix exemplaire, les choses se sont beaucoup calmées d’un seul coup, je ne savais plus trop quoi faire de ma vie.
Quand à Serena… Elle m’a sauvée la vie. Cette fille sort tout droit d’un clan buté contre les humains, mais elle a été élevée par eux, alors, on peut dire qu’elle éprouve une sorte d’admiration pour cette race. A cause de cela, elle a été condamnée à se nourrir de sang animal et à vivre seule dans la honte, recluse dans une ancienne demeure du clan, elle ne pouvait pas en sortir. Et puis, quand le Sénat a disparu, son père qui avait lancé le maléfice est mort avec ces membres, et elle a enfin recouvré sa liberté. C’est elle qui m’a demandé de l’accompagner. »


_ « Je... Je suis désolée... pour ta mère... et que ton père ait eu cette réaction... »

_«Contrairement à ce que tu pourrais croire je suis ici de ma propre volonté… Il semble que l’esprit de Serena n’est pas assez fort pour me faire courber… »

Il a vraiment le même mental d’acier que Zero...

_«Et toi alors ? Qu’est-ce qui t’as poussé à revenir ici ? » « Enfin, je veux dire, tout le monde sait ici que tu es la fille du directeur, en quelques sortes, et comme tu m’as dit que avant tu étais humaine, je suppose que tu étudiais ici, je me trompe ? »

Il avait l’air de s’être repris, comme si il avait parlé trop vite. Il savait que j’étais la fille du directeur mais pas que j’étais humaine ? Il avait peut-être simplement entendu dire que les deux seuls chargé de discipline était tout deux les enfants adoptifs du directeur ? Perdue dans mes pensées j’en avais presque oublié de répondre à sa question que j’avais laissé en suspend.

J’étais un peu bloquée, comment devais-je dire que j’avais refondé la Night class parce que les agissements de mon frère et fiancé on provoquer une vague d’agression importante causée par des nobles et que je ne savais toujours pas ce que mon frère avait en tête mais que tout c’était remis en place... enfin tout « semblait » s’être remis en place. Parce qu’après avoir eu vent de tout les actes terrifiants dont il est l’auteur, lui qui a juré sur le sang Kuran de maintenir la paix, il est dur de s’avoir ce qu’il a derrière la tête.

Même moi je n’ai pas osé demander, pas par peur de lui, mais de sa réponse. De plus j’étais tellement heureuse de le revoir que cette émotion m’a submergée et je n’ai pas pensée à lui demander. J’étais sa fiancée mais il me traitait comme une enfant, et après tout, c’était à la hauteur de mon comportement. Pourtant j’étais toujours angoissée qu’il se passe autre chose, qu’il re disparaisse, et que cette fois ci il ne revienne plus, je ne savais plus du tout à quoi m’attendre et je n’osais tout simplement pas lui demander ce qui n’aidait pas. Quand à la Night Class, je devais agir, je devais protéger l’accord qu’avait mon frère avec l’association. Puis en fait, il devait être au courant des agissements des Kuran, plus particulièrement de ceux de Kaname étant un Hunter non ? Donc cela ne valait pas la peine de le souligner...

J’avais fais volte-face et n’avais toujours pas répondu à sa question, que dire ? Je soupirais lâchais alors un long soupire exaspérée qui dévoilais ma difficulté à répondre à cette dernière question.

_ « ... En fait... »

_ « Au delà du coté officiel je me sens bien ici... Enfin, je me sentais bien... Maintenant... »

Mon regard se perdit au sol, quelques secondes plus tard je me repris et reposais mon regard sur Takeo.

_ « Ce qui m’ennuie le plus c’est de ne pas pouvoir voir mes amies de la Day sans mille précautions... »

Ce n’était pas ce qui m’ennuyait le plus en fait, mais ça jouais, après tout rien n’était plus comme avant, ni l’école, ni moi. J’avais beau me leurrer je savais que seule mes tracas revenaient comme un boumerang, mais m’apitoyer ne servait à rien. Je n’avais pourtant pas à me plaindre, tout allait bien pour l’instant, même si je ne savais pas ce qui se tramait avec Sara et Kaname...

_ « Au fait Takeo, tu crois à la paix entre humain et vampire ? »

Même si il était à l’académie ça ne voulait pas dire qu’il croyait à cette paix assez fragile, ce n’est pas la première fois que je parlerais à un hunter transformé en vampire qui n’aspire qu’à l’extermination des vampires...
Je plongeais alors mon regard dans celui de Takeo, j’avais l’impression que ses yeux noirs avaient gardé une once de sang ce qui leur donnait un magnifique association, je trouvais ses yeux d’ébènes vraiment captivants.

[Désolée pour le retard en plus je suis malade et j'ai vraiment du mal à faire les rp correctement avec une migraine ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ Messages : 35
▬ Date d'inscription : 02/05/2011

▬ Me and Myself!!
Relations avec les autres::
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki] Dim 8 Mai - 19:28

[Ne t’en fais pas, prend ton temps je comprends très bien =) ]

Pour la première fois depuis le début de leur entrevue, la jeune fille semblait troublée. Apparemment embêtée, elle n’avait pas su répondre à sa question, du moins, pas comme Takeo l’aurait espéré.
Préférant ne pas l’oppresser alors qu’ils se connaissaient à peine, le hunter se retint de creuser davantage le sujet. Et justement, la jeune aristocrate en trouva un autre bien rôdé : croyait-il à la paix entre humains et vampires ?


_«Et bien… Pour être honnête j’y crois, ou disons plutôt que je l’espère ardemment. Cette école a prouvé qu’humains et vampires peuvent cohabiter ensemble, seulement… Ces humains, ils ne savent pas vraiment que les élèves de la Night Class sont des vampires, et puis, ce sont des adolescents, plein de rêves et de compassion. Je ne pense pas que le monde soit encore près. Mais, qui sait, quand ces jeunes gens auront pris la place des anciens et auront transmis à leurs enfants leurs idéaux, peut-être qu’alors, nous pourrons envisager plus sérieusement une coexistence pacifique. Soyons patients, après tout… Le temps c’est tout ce que nous avons. »

Il aurait voulu être plus convaincant, mais il ne fallait sa mentir. Il était encore loin le temps où les humains accepteraient l’existence de ces êtres de légende.

_«Tu sais, même si vous avez connus quelques désagréments, je trouve l’idée de Kaien Cross admirable. Je pense qu’il faut avoir un sacré culot, et une bonne dose de courage pour mener à bien un tel projet. » Un leger silence s’installa. Dis… Qu’es-ce que ça fait ? Je veux dire, tu as été élevée comme une simple humaine, et du jour au lendemain tu deviens une puissante vampiresse… Tu n’as pas eu trop de mal à t’adapter toi ? Pardonne-moi si ma question t’indispose, tu n’es pas obligée de me répondre »

Il était vraiment curieux de savoir comment quelqu’un d’autre ayant vécu un tel retournement de situation avait réagi. Lui avait beaucoup de mal à s’adapter à son état de « nouveau vampire », mais peut être que cette jeune femme d’apparence frêle allait lui faire partager son expérience, et peut être même que cette dernière pourrait s’avérer utile au hunter


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La princesse et le Hunter [Pv Yûki]

Revenir en haut Aller en bas

La princesse et le Hunter [Pv Yûki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight :: -